Originaire de Fermont, dans le Grand Nord québécois, Mélanie Loisel a œuvré dans le domaine des médias au Québec et au Canada pendant une douzaine d’années. En tant que journaliste, elle a parcouru son pays et de nombreux continents afin de réaliser une variété de reportages qui ont été diffusés principalement à Radio-Canada et publié dans divers journaux et magazines dont Le Devoir, Commerce, Les Affaires, et Châtelaine. 

 

Spécialisée en relations internationales, Mélanie s’est toujours intéressée aux enjeux touchant au développement des populations et à la lutte contre la pauvreté. En 2003, elle a remporté la bourse Union européenne-Canada pour jeunes journalistes et obtenu une autre bourse de l’Union européenne en 2008 pour réaliser une série de reportages sur les défis du développement en Europe de l’Est et plus tard, sur les innovations sociales dans les pays scandinaves.

 

En 2005, elle a aussi été sélectionnée par le Conseil national des relations canado-arabes pour effectuer un stage d’un an en journalisme en Tunisie. Elle s’est rendue, par la suite, à plusieurs  reprises dans les pays du Maghreb et du Moyen-Orient où elle a réalisé divers reportages sur l’environnement, l’économie et la coopération Nord-Sud.

 

Curieuse et passionnée, Mélanie a poursuivi son aventure en Afrique avant de mettre le cap sur le Japon où elle s’est rendue dans la zone sinistrée du tsunami en 2012. De retour au Canada, elle a alors mis sur pied divers projets où une place de prédilection a été accordée à la jeunesse et au dialogue intergénérationnel. Elle a aussi profité de l'aoccasion pour retourner dans son Nord natal et même pour se rendre dans l’Arctique canadien afin de mieux comprendre les effets du réchauffement climatique sur les populations autochtones. Elle est l’une des rares Canadiennes à avoir eu l’opportunité de traverser le Passage du Nord-Ouest dans l’océan Arctique à bord d’un brise-glace de la Garde côtière.

 

En 2013, elle a d’ailleurs été choisie parmi les vingt jeunes leaders de son pays pour participer au programme d’Action Canada.

 

Détentrice d’un baccalauréat en journalisme et d’une maîtrise en politique et droit international, elle poursuit maintenant sa carrière en tant qu'auteure et dans la fonction publique.

 

En 2014, elle a publié avec Martin Gray, un survivant de l’Holocause, le grand entretien : « Ma vie en partage » publié aux éditions de l’Aube.

En 2015, elle a signé le recueil « Ils ont vécu le siècle, de la Shoah à la Syrie, 62 témoins de l'histoire » , publié aux éditions de l'Aube.

En 2017, ella a écrit « Ma réserve dans ma chair, l'histoire de Marly Fontaine »  aux éditions Fides. 

Le mur de mon enfance à Fermont, d'un kilomètre de long, qui sert à bloquer les vents du Nord pour atténuer les effets du climat pendant les longs hivers.